Plus qu'une réponse biologique.
Un traitement plus sûr et plus rapide.

Une cicatrisation plus rapide et une meilleure qualité d’ancrage sont les objectifs ultimes d'une surface implantaire pendant l'ostéointégration.

Cela augmente la sécurité au début de la phase de cicatrisation et se traduit par une meilleure connexion structurelle et fonctionnelle entre l'os vital et l'implant. La surface SLActive® est conçue pour permettre un traitement plus sûr et plus rapide en réduisant la période de cicatrisation de 6-8 semaines à 3-4 semaines dans toutes les indications.1 – 9

Amélioration de la stabilisation du caillot sanguin

La formation du caillot sanguin à la surface de l'implant est la clé du processus de cicatrisation. Les propriétés hydrophiles et chimiquement actives de SLActive® créent une surface disponible plus large pour stimuler l'adsorption des protéines sanguines et la formation du réseau de fibrine. Ces conditions sont idéales pour la formation du caillot sanguin et l'initiation du processus de cicatrisation1, 2, 3.


Stimulation de la vascularisation osseuse

Il est crucial, pour la réussite de l'ostéointégration, de développer très rapidement un système vasculaire fonctionnel. La formation des vaisseaux sanguins est un processus continu au cours de la cicatrisation post-opératoire. La surface SLActive® stimule davantage la croissance vasculaire par rapport à une surface hydrophobe4, 5.

Ostéoformation supérieure et plus rapide

La formation d'un support osseux plus important est cruciale pour le traitement implantaire. La surface SLActive® accélère la maturation de l'os6. Un degré supérieur de minéralisation des cellules osseuses a été décrit dans une étude préclinique6 et confirmé par une étude in vitro3. Il a en outre été confirmé qu’en histologie humaine, le processus de cicatrisation avec SLActive® est plus rapide, comme le prouve le contact os-implant (COI) supérieur à 2 semaines et le COI significativement supérieur à 4 semaines7.

Réduction du délai de cicatrisation de 6 - 8 seamines à 3 - 4 semaines

La plupart des échecs implantaires interviennent au début de la phase de cicatrisation, entre 2 et 4 semaines après la pose de l’implant8. La surface SLActive® est conçue pour offrir de meilleures propriétés d’ostéointégration grâce à l'obtention d'une stabilité secondaire plus tôt par rapport aux surfaces hydrophobes, ce qui réduit les risques au tout début de la phase de cicatrisation et prévient la chute de la stabilité9.

Références

1 Rupp F, Scheideler L, Olshanska N, de Wild M, Wieland M, Geis-Gerstorfer J. Enhancing surface free energy and hydrophilicity through chemical modification of microstructured titanium implant surfaces. Journal of Biomedical Materials Research A, 76(2):323-334, 2006. 2 De Wild M. Superhydrophilic SLActive® implants. Straumann document 151.52, 2005 3 Katharina Maniura. Laboratory for Materials – Biology Interactions Empa, St. Gallen, Switzerland Protein and blood adsorption on Ti and TiZr implants as a model for osseointegration. EAO 22nd Annual Scientific Meeting, October 17 – 19 2013, Dublin 4 Schwarz, F., et al., Bone regeneration in dehiscence-type defects at non-submerged and submerged chemically modified (SLActive®) and conventional SLA® titanium implants: an immunohistochemical study in dogs. J Clin.Periodontol. 35.1 (2008): 64–75. 5 Rausch-fan X, Qu Z, Wieland M, Matejka M, Schedle A. Differentiation and cytokine synthesis of human alveolar osteoblasts compared to osteoblast-like cells (MG63) in response to titanium surfaces. Dental Materials 2008 Jan;24(1):102-10. Epub 2007 Apr 27. 6 Schwarz F, Herten M, Sager M, Wieland M, Dard M, Becker J. Histological and immunohistochemical analysis of initial and early osseous integration at chemically modified and conventional SLA® titanium implants: Preliminary results of a pilot study in dogs. Clinical Oral Implants Research, 11(4): 481-488, 2007. 7 Lang, N.P., et al., Early osseointegration to hydrophilic and hydrophobic implant surfaces in humans. Clin Oral Implants.Res 22.4 (2011): 349–56. 8 Raghavendra S, Wood MC, Taylor TD. Int. J. Oral Maxillofac. Implants. 2005 May–Jun;20(3):425–31. 9 Oates TW, Valderrama P, Bischof M, Nedir R, Jones A, Simpson J, Toutenburg H, Cochran DL. Enhanced implant stability with a chemically modified SLA® surface: a randomized pilot study. Int. J. Oral Maxillofac. Implants. 2007;22(5):755–760.